Finance Turf

stratégie des courses à réclamer
5

Courses à reclamer: définition et stratégie

Cette stratégie provient de mon grand-père également turfiste qui m’avait expliqué à l’époque une méthode très intéressante à mettre en place que j’appelle:  « La stratégie des courses à réclamer ».

Courses à réclamer: Définition

Dans les courses de chevaux à réclamer, tous les chevaux sont à vendre pour un prix déterminé par l’entourage du cheval. Si vous souhaitez acquérir un ou plusieurs chevaux, vous devez faire une offre après la course. Le prix doit être supérieur ou égale au prix indiqué pour le cheval. Le prix est indiqué sur le journal de la course. Vous devez déposer le bulletin de réclamation dans une urne.

Dépouillement des bulletins, deux solutions possibles :

– soit il y a une ou plusieurs réclamations pour un même cheval : Le cheval appartient maintenant à la personne qui a mis le bulletin avec le prix le plus élevé. En cas d’égalité, il y a un tirage au sort.

– soit le cheval n’a pas été réclamé : Si personne à déposer un bulletin pour acquérir le cheval, alors celui-ci appartient toujours au même propriétaire.

Le choix du prix à réclamer:

Au trot, le prix choisi par le propriétaire entraîne un recul ou avance supplémentaire pour son cheval. Si le cheval est mis à vendre cher, il devra parcourir 25 mètres de plus que les autres concurrents.

Dans les courses de plat ou d’obstacles, il n’y a pas de rendements de distance. Les chevaux mis à vendre les plus chers porteront plus de poids que les chevaux mis à vendre moins cher.

« La stratégie des courses à réclamer »

Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai pas de statistique sur cette technique. Je n’ai aucune idée si celle-ci est positive sur le long terme. Je pense cependant que celle ci permet de cibler plus facilement les candidatures des chevaux intéressants à suivre dans une course. Cela permet d’éviter d’aller voir tous les entourages de chaque chevaux avant la course. Grace à celle ci on peut facilement cibler un ou deux entraîneurs/jockeys à aller voir pour connaître l’état de forme de leurs chevaux dans cette course.

Comment ça marche?

Tout d’abord, cette stratégie est plus efficace dans les courses de plat et d’obstacles. La stratégie des courses à réclamer fonctionne en 2 étapes très simples:

  1. Premièrement: Il faut repérer les chevaux à vendre les plus chersPourquoi? Un propriétaire d’un cheval, s’il estime que son cheval est bon, et donc possède beaucoup de valeur. Celui-ci va le mettre à vendre cher. Et inversement, un cheval faible, le propriétaire aura tendance à le vendre moins cher pour que celui-ci porte le moins de poids et puisse essayer de gagner une allocation dans la course. (Dans l’image de l’article, nous avons sélectionné les numéros 1, 2, 3 et 8)
  2. Après avoir repérer les chevaux à vendre les plus chers. Nous allons nous intéresser aux âges des chevaux et nous allons choisir le cheval le plus vieux parmi ceux sélectionnés auparavant. Explication: Un cheval vieux coûte normalement moins cher qu’un jeune cheval. Celui ci étant proche de sa fin de carrière, il devrait gagner moins d’argent qu’un jeune cheval. Donc si le propriétaire décide de vendre cher son cheval alors celui-ci doit être un bon cheval de course. Dans notre exemple, le concurrent le plus vieux parmi les numéros 1,2,3 et 8, est  le concurrent numéro 2: Rameur. Il suffit à présent d’aller voir l’entourage du cheval pour avoir connaissance de l’état de forme du cheval et de le jouer ou pas en fonction.

Il faut donc privilégier dans ce type d’épreuve les chevaux à vendre cher et qui ont un âge relativement élevé. Cela signifie souvent que le propriétaire estime que son cheval possède encore un potentiel intéressant malgré son âge avancé. Comme signaler précédemment, ceci ne fonctionne pas à tous les coups.

Voici pour l’explication de la stratégie des courses à réclamer que je mets de temps en temps en pratique.

Un joli coup avec la stratégie des courses à réclamer:

Dernièrement, j’ai gagné beaucoup d’argent grâce à cette stratégie.

J’étais aux courses à Angers. J’assistais à une réunion de galop pour changer. L’hippodrome était vide.  Il n’y avait pas de turfistes, enfin très peu. Ceci s’explique surement par le prix à payer pour entrer sur cet hippodrome… Enfin bref. Je me suis retrouvé face au programme comme il y a quelques années. J’avais devant moi le programme ci-dessus. (voir photo de l’article). Je regarde rapidement le programme et m’aperçois qu’il s’agit d’une course à réclamer. Je pense tout de suite à « la stratégie des courses à réclamer » que l’on m’avais appris. Après application de cette méthode, il ne me reste plus qu’un seul concurrent le numéro 2: Rameur. Je décide de me renseigner sur la forme du cheval. Il n’y avait pas beaucoup de turfistes, j’ai donc pu facilement demander l’avis du jockey au rond de présentation. Il me répondit ceci:

  • Oui, j’espère… (avec un grand sourire)

Il avait l’air très confiant. La cote du cheval me semblait beaucoup trop élevée par rapport à la confiance que j’ai ressentie du jockey. J’ai donc décidé de mettre un petit billet sur les chances de son cheval.

Résultat de la course: Après un parcours caché, il  gagne la course facilement.

Bilan: Je suis reparti avec 8 fois plus de petits billets dans les poches… sans avoir la moindre connaissance, juste en analysant le programme et en ayant eu le courage de demander au jockey, son avis sur les chances de son cheval.

Ceci  est « la stratégie des courses à réclamer » que l’on peut mettre de temps en temps en place pour repérer des candidatures intéressantes dans ce type d’épreuve.

Des questions sur « la stratégie des courses à réclamer »?

Eric

Article similaire: le calcul des cotes gagnants

The following two tabs change content below.
Eric Charles

Eric Charles

Passionné de courses de chevaux depuis toujours, j'ai créé FinanceTurf pour partager mes connaissances des paris hippiques et lutter contre les arnaques du web (achat de pronostics, méthode miracle...). Le blog est 100% gratuit et tenu de manière bénévole. N'hésitez pas à commenter les articles!
Eric Charles

Derniers articles parEric Charles (voir tous)

course de chevauxcourses à réclamerstraatégestratégie des courses à réclamer

Eric Charles Eric Charles • 23 février 2015


Previous Post

Next Post

Comments

  1. labopat 12 juillet 2015 - 13 h 15 min Reply

    Bonjour,

    Et tout d’abord bravo pour votre blog. Néanmoins, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous concernant cet article. En effet, le prix de réclamation, même s’il est plus cher, ne signifie pas grand chose. Certains propriétaires espères toujours vendre plus cher un cheval que ce qu’il ne vaut réellement. Il suffit d’ailleurs de regarder les sites d’annonces que ce soit pour l’achat de chevaux ou même la vente de saillie d’un même étalon. Alors que la saillie est du même étalon, les prix ne sont pas pareil dans ces annonces.

    S’il suffisait de jouer les chevaux les plus chers de la course, ce serait bien trop simple. Je pense qu’il vaut mieux regarder si un cheval est défendu avec force ou non par son propriétaire ou encore voir les prix de réclamation des différentes courses courues dans cette catégorie par un même cheval. Si le taux baisse à chaque fois ce n’est pas bon signe.

    J’ajouterai aussi que certains entraîneurs « rincent » leurs chevaux jusqu’au bout. Ils peuvent rester sur des performances honorables mais ne feront plus rien, et ils les mettent alors dans les réclamers en mettant un prix au maximum alors que le cheval ne vaut plus cela.

  2. mistigri 5 juin 2015 - 14 h 22 min Reply

    Bonjour,
    Vous oubliez une donnée essentielle à étudier lors des réclamers ou courses à condition, la valeur handicap ( VH).

    • Eric Charles

      Eric Charles 6 juin 2015 - 0 h 03 min Reply

      Oui, sauf que 95 % des turfistes jouent en fonction de la valeur handicap. Et comme , on joue les uns contre autres. Cela n’apporte rien de jouer comme tout le monde en fonction de la valeur handicap. Vous n’arriverez jamais à gagner de l’argent sur le long terme en jouant en fonction de la VH.
      Attention, je ne dis pas que vous gagnerez de l’argent sur le long terme avec mon hypothèse ci-dessus. Mon article est juste une piste de réflexion…

  3. CHAUVEAU 28 mars 2015 - 14 h 39 min Reply

    Dans votre exemple c’est une course d’obstacle? ou trouver cette info sur le net svp?
    merci

    • Eric

      Eric 28 mars 2015 - 17 h 49 min Reply

      Oui, c’est une course d’obstacle. Le prix du cheval à vendre est indiqué par exemple sur le site de Paris-turf.

Laisser un commentaire